Combattre la menace

Traitements

Il existe différents moyens médicaux pour aider le système immunitaire à se défendre contre le pneumocoque. Les traitements anti-infectieux comme les antibiotiques permettent de tuer les bactéries. Ils peuvent donc être utiles dans certains cas d'infection. Mais les antibiotiques ne sont pas tout-puissants, car de plus en plus de bactéries leur résistent.

 

Une mauvaise prise

C'est d'ailleurs un peu de notre faute. Nous en prenons souvent pour soigner de petites affections. Dans de nombreux cas, les antibiotiques ne sont pas nécessaires. Et quand ils le sont, il nous arrive parfois d'arrêter notre traitement en cours de route, ce qui pose problème. Une interruption trop rapide ne permet pas de détruire toutes les bactéries. Celles qui subsistent ont alors toutes les informations nécessaires pour développer leur arsenal de résistance. Un usage inadéquat qui permet aujourd'hui à de nombreuses bactéries de déjouer l’efficacité des antibiotiques.13

 

Mieux vaut prévenir que guérir

Aujourd'hui, le pneumocoque est parvenu à modifier son propre patrimoine génétique. Voilà pourquoi il est devenu insensible à toute une série d'antibiotiques.2 Pour enrayer cette spirale négative, il convient d'utiliser moins d'antibiotiques, et à meilleur escient. La meilleure chose étant de se faire vacciner. La vaccination peut prévenir bien des infections graves. Elle permet à l'organisme de développer ses propres anticorps contre le pneumocoque.